visites

Dimanche 9 juillet 2017

Championnat de France de 100 kms 

GDM réussit la passe de trois

 

Dans le petit monde à la renommée finalement assez (et  trop injustement !) restreinte de l’ultra, GDM a réussi son pari : mettre la barre très haut avec trois titres par équipes consécutifs, dimanche 9 juillet à Cléder dans le Finistère,  sur un parcours si difficile (avec 686 m de dénivelé positif !!), comme le disait Mickaël Jeanne, expert s’il en est en la matière, « qu’on peut enlever un bon quart d’heure à son temps de référence ».

Une performance suivie par une cinquantaine de St-Jamais, qui ont tous loué l'organisation parfaite de cette course :  23 athlètes sur les trois distances (100, 50, 25 kms), accompagnateurs vélo (sur 50 et 100), supporters, qui ont tous fêté outre le titre par équipes, une foule de podiums dont celui bien sûr du club le plus représenté. Sur le plan sportif pur, GDM après le premier, obtenu à la surprise générale, et 57 secondes d’avance en Vendée il y a deux ans, a certes « musclé » sa préparation depuis ce succès initial. Le titre se joue toujours sur trois coureurs, mais vu les difficultés et la distance, c’est aussi « derrière », c’est-à-dire sur la masse de maillots bleus à placer au départ que ça se joue, et c’est donc là que l’esprit club joue à fond. « Il faut, explique le président Hézeau, convaincre un marathonien confirmé qu’il faut faire plus du double, et surtout l’immense préparation notamment en sempiternelles sorties longues qu’il faut entasser  auparavant, ce qui n’est pas du tout évident pour quelqu’un qui est en activité ». Autre satisfaction du successeur de Rémi Dubois « chaque club ne peut classer qu’une équipe, ce qui est bien dommage pour la seconde, qui sinon, aurait été sur la 3è marche du podium derrière Orléans».

GDM a donc corsé cet aspect « peloton », ce qui n’a pas empêché cependant les trois champions habituels de remplir parfaitement leur contrat. Réjane Lecamus a renoué avec son titre de champion de France féminine 

(la vidéo de l'arrivée de Réjane suryoutu.be/2NIKnRdP5u4)

mais non sans batailler les trois quarts de la course avec Gwenaëlle Guillou de Chateaulin, qui a un record à 8h07’. « Nous n’avons pas arrêté de nous doubler et repasser, toujours à vue, et ça s’est joué à l’usure jusqu’à ce qu’elle cède au 80è pour des problèmes de digestion  a priori» nous précise Réjane qui conclut de fort belle manière une saison exceptionnelle tant en cross que sur route. David Hardy, premier St-Jamais a bien couru et se console de la perte du titre de champion de France masters par sa sélection en septembre avec Réjane au stage de l’équipe de France où ils seront d’ailleurs accompagnés par leurs entraîneurs respectifs Rémi Dubois et Johnny Delépine. Finalement c’est peut-être Mickael Jeanne qui a fait la « perf » du jour : battant son record perso sur ce circuit difficile mais qu’il connaît par cœur. Il sortait en effet récemment en mai  du cent bornes de Chavagnes en Vendée où il était invité et on pouvait craindre « la course de trop » dans une saison déjà bien fournie, mais en fait il a terminé comme une balle, sur les talons de David Hardy lui-même bluffé par le finish de son compagnon habituel sur ces longues distances.

Sur le 50 bornes d’attente, à noter la place de seconde au scratch de Catherine Desaintjores qui est V2, partie, comme elle le reconnait « un peu vite pour reprendre la première qui finit trois minutes devant ». Sur le contre la montre de 25 km par équipes de 4, GDM fait également deuxième  avec les couple Hézeau et Cotillard.

 Le CR notre président, Jean-Luc,sur gdmsaintjames5.canalblog.com/archives/2017/07/10/35465041.html

 Réjane, championne de France, nous livre son ressenti « Que je suis heureuse qu’on ait pu garder le titre par équipe. A titre individuel… bonheur… ce 100 km est très casse-pattes. Malgré l’entraînement, j’ai souffert. Ça a été un long bras de fer avec Gwenaëlle Guillou qui était toujours visible devant. Elle avait des problèmes intestinaux je crois quand je l’ai doublée au 80è. Après, malgré les difficultés, il faut finir pour le titre individuel, pour le titre par équipe… c’est fait ! Un énorme merci à Odette, ma fidèle suiveuse, parfaite comme  d’habitude, sans elle tout ça n’est pas possible. Un énorme merci aux supporters de GDM, grâce à vous je suis repartie au 50è avec une énorme envie de me battre. Un énorme merci à ma sœur Régine et mon neveu Tom d’avoir fait le déplacement… que ça booste ! impossible de ne pas garder ces titres alors que cette fois ma sœur est là ! un énorme merci à Johnny qui m’entraîne et à Rémi pour les conseils et encouragements. Et merci à tous ceux qui m’ont envoyé des messages de soutien…  merci…merci et merci »

 

Rémi Dubois, entraîneur, en vacances, ne pouvait être présent à Cléder, mais il a pu suivre malgré tout en « live » les péripéties de la course – son commentaire :

« Ils étaient soi disant attendus ! ils l’ont fait !

3h39, pas besoin de réveil. Je les « devine », ils se préparent. David est calme et ses affaires sont prêtes, idem pour Micka. Ils doivent manger leur « gâteau sport » ! Loïc est cool comme d’hab, Pierre sans doute stressé (comme d’hab), David (Le Digarcher) est sans doute un peu anxieux, c’est sa première expérience sur 100 bornes et ses problèmes musculaires récurrents. Je me rendors car je sais que tout le monde est prêt : coureurs, suiveurs et supporters.

5h25, les premiers sont au 5,5 km – tout va bien, j’espère qu’il ne sont pas partis trop vite, les consignes étaient « calées ». Premier message de Jean-Luc à 7h17, Micka et David au 25è km, 1h40, c’est sur les bases de 6h40 ! c’est « suicidaire », il y a une erreur ? Je reste suspendu à mon Samsung ! et confirmation de Martine à 8h13 ! s’ils passent en 3h30 au 50è, ca va « pigner » sur la fin !

Martine me confirme qu’ils passent en 3è et 4è positions en  3h31’ ! je suis un peu énervé ! Enfin, a priori, tout le monde a fait pareil : partir trop vite – quand même sur un tel parcours ! Pour tous, les 25 derniers km vont être terribles, le mental fera le reste !

 A partir de ce moment-là, c’est une succession de sms avec  Martine (il y en aura 56 jusqu’à l’arrivée) pour savoir qui  va bien, qui ne va pas bien – j’aurai l’honneur de communiquer plusieurs fois directement avec Réjane et David

ex : David est dans le dur, j’appelle Mickaël (son suiveur vélo), mais pas facile de trouver les mots, je ne suis pas « dedans »

autre ex : Réjane passe en tête, j’appelle Odette, (sa suiveuse vélo), pour lui dire qu’elle ne s’emballe pas et ainsi de suite

Bonne nouvelle Mickaël est bien dans sa course, il a décroché avant qu’il ne soit trop tard, la suite lui donnera raison. J’ai suivi le jeu du chat et de la souris entre David et Laporte ainsi que celui de Réjane et Guillou (la Finistérienne était la favorite, elle abandonnera vers le 80è). C’était insupportable mais le final fut à la hauteur de leurs espérances et de celles du club. Mention à Mickaël Jeanne qui a fait sa meilleure perf sur ce parcours à seulement 3’ de sa meilleure perf, un exploit ! Que serait-il arrivé si Mika et David avaient pu « se retenir » et s’unir en laissant les autres partir se « cramer » sur les premiers 25 km. On ne le saura jamais, mais on ne va pas refaire la course !!!

5 nouveaux titres dont 3 de champions de France (équipe, vétéran et féminine) – 13 podiums en 3 championnats ! Mais surtout 3 titres par équipe, 2 titres féminins, 2 titres vétérans !  Qui dit mieux ?

Nous pourrions aussi y rajouter les 2 podiums gagnés par Mickael Jeanne en individuel en 2009 et 2010

On peut penser, je l’espère, à au moins 2 nouvelles sélections d’athlètes de GDM en équipe de France – patientons !

Pierre ne pourra passer sous les 9 heures (avec son compagnon de route sur la dernière boucle Albert Vallée), Loïc se contentant de 9h12’53 sans trop de déception compte tenu des difficultés du parcours qu’il connaît bien. Et David (Le Digarcher) terminera « à pied » son premier 100 km, rattrapé sur les 5 derniers km par ses problèmes musculaires, dans un temps plus qu’honorable 9h24’51 !

Bravo à tous les coureurs, ceux du contre la montre de 25 km en équipe de 4 en passant par le 50 km. Mention particulière aux accompagnateurs très nombreux (une trentaine), ce  qui a forcément conditionné les performances des uns et des autres.

En conclusion, personne n’a profité de mon absence pour faire de contre perf, comme quoi !! Je n’en ai jamais douté, mon message de la semaine passée, c’était « pour rire » !

Mais, bien qu’absent avec beaucoup de regrets sur ce championnat, je vous confirme que l’émotion, à 800km, est à peine moins intense que dans l’action !"

A lire sur le site de la fédération : www.athle.fr/asp.net/main.news/news.aspx

sur le site de la ligue de Normandie normandie.athle.fr/asp.net/espaces.news/news.aspx

Les résultats : championnat de France de 100 km : 3è David Hardy, vice-champion de France master 1, 7h17’18 ; 4è Mickaël Jeanne, 3è master 1 7h18’12 ; 14è scratch et 1ère femme -  championne de France Réjane Lecamus 8h24’11 ; 24è Pierre Gautier 4è master 2 arrivé avec Albert Vallée en 9h01’11 ; 30è Loïc Lebon 9h12’53, 35è David Le Digarcher 9h24’51.

Sur le 50 km : 4è Jacques Sémeril 4h01’27, 9è Jean-Michel Pigeon 4h27’16, 11è Olivier Millet 4h34’30 , 14è et 2è senior Arnaud Velé 4h37’45, 16è, 2è femme et 1ère master 2 Catherine Desaintjores 4h40’19.

Contre la montre de 25 km par équipe de 4 : 2è GDM (Nicolas et Carole Hézeau – Stéphane et Maryline Cotillard) 2h21’41 ; 12è Les lièvres (Béatrice et Mickaël Pinçon – Joël Lelièvre et Anne Martineau) 2h44’16 ; 14è les bleus (Lionel et Annick Pasquer – Florence Deguette et Hervé Besnard) 3h03’32.

les photos sur photos.app.goo.gl/fiZ0BCRR1Vbd8j823 

 

et sur  photos.app.goo.gl/1WarvGia5xvrczNn1

David Le Digarcher nous raconte son premier 100 bornes - PASSIONNANT !  sur  gdmsaintjames5.canalblog.com/